2 automnes, 3 hivers

France – 2013 – 1h30 – Réalisé par Sébastien Betbeder avec Vincent Macaigne, Maud Wyler, Bastien Bouillon…

3-automnes-2-hivers
Arman a 33 ans et vit seul à Paris. Obéissant à sa bonne résolution, il va régulièrement courrir dans un parc public. Amélie, trentenaire avenante court également. Ils se heurtent au détour d’une allée et le dialogue qui s’en suit est consternant, c’est pourtant le début de leur histoire d’amour. Benjamin est le meilleur ami d’Arman. Lui, c’est un AVC qui le surprend en pleine rue, il passe une nuit immobilisé et à demi-conscient dans une haie avant d’être découvert et secouru au petit matin. Sa convalescence l’amène chez une jeune orthophoniste, Katia, dont il tombe amoureux. Nos quatre personnages se retrouvent pour une escapade dans les montagnes suisses enneigées.
En cinq saisons discontinues, Sébastien Betbeder livre une chronique enlevée des jeunes gens de son âge et de son temps. Si ses personnages nous sont immédiatement familiers et attachants, c’est dû à la finesse de la description et à la fluidité du récit. La mélancolie ambiante de cette histoire naît de la proximité constante avec la mort qu’Arman et Benjamin frôlent tour à tour. Pourtant, qu’on ne s’y trompe pas, ils tiennent tous vaillamment le coup et la tonalité d’ensemble demeure celle de la comédie. Les nombreuses trouvailles scénaristiques et visuelles en font un film très original, sensible, qui suscite le rire et l’émotion par ce fourmillement d’idées.

L’Autre Cinéma > du 25 décembre au 14 janvier