AMANDA

France – 2018 – 1h47 – Réalisé par Mikhaël Hers avec Vincent Lacoste, Isaure Multrier, Stacy Martin…

Paris, de nos jours. David, 24 ans, vit au présent. Il jongle entre différents petits boulots et recule, pour un temps encore, l’heure des choix plus engageants. Le cours tranquille des choses vole en éclats un jour d’été, quand sa sœur aînée disparaît brutalement et qu’il se retrouve en charge de sa nièce de 7 ans, Amanda…

En trois longs métrages, la personnalité de Mikhaël Hers s’est imposée sans fracas dans le paysage du cinéma français. La délicatesse de son trait teinté de mélancolie, son goût de la lumière et des paysages déjà prégnants dans son premier long-métrage MEMORY LANE et dans LE SENTIMENT DE L’ETE, trouvent une nouvelle maturité dans cette histoire tragique mais retenue, en phase avec l’inquiétude de notre époque.  Il s’affirme ainsi comme l’aquarelliste des sentiments profonds, jouant du contraste avec météo (estivale) et les cœurs (plongés en hivers). Aux côtés de Vincent Lacoste, d’une gravité nouvelle et émouvante, il a su trouver une Amanda parfaite en la personne de Isaure Multrier, mélange d’enfance et de maturité. Et les actrices sont toutes aussi convaincantes, de la fragile Stacey Martin à la tonique Ophelia Kolb, en passant par de merveilleuses comédiennes un peu oubliées comme Marianne Basler ou l’Anglaise Greta Scacchi…


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.