BACURAU

Brésil | 2019 | 2h12 en VO | Réalisé par Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelle avec Sonia Braga, Udo Kier, Bárbara Colen, Thomas Aquino, Silvero Pereira…

Prix du Jury, Festival de Cannes 2019

Dans un futur proche… Le village de Bacurau dans le sertão brésilien fait le deuil de sa matriarche Carmelita qui s’est éteinte à 94 ans. Quelques jours plus tard, les habitants remarquent que Bacurau a disparu de la carte…

Les précédents long métrages de Kleber Mendonça Filho – LES BRUITS DE RECIFE et l’impressionnant AQUARIUS – témoignaient déjà d’une fine observation des changements à l’œuvre dans son pays, avant même le basculement du Brésil dans l’ère Bolsonaro. De ce point de vue, on peut considérer BACURAU comme une fable politique légèrement prophétique, dont le mélange de poésie et de merveilleux, aux lisières du fantastique, nous plonge aussi avec bonheur dans l’univers baroque des romans de Garcia Marquez. Le film tire sa beauté – comme sa puissance d’effroi – de la manière dont le cinéaste et son directeur artistique et compère de toujours, Juliano Dornelle, dépeignent la vie de ce village, et surtout la résistance de cette communauté, face à un envahisseur clairement désigné (que ce soient les Etats-Unis ou le pouvoir en place). Une parabole aussi brûlante que jubilatoire.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.