BÉCASSINE

France – 2018 – 1h36 – Réalisé par Bruno Podalydès avec Emeline Bayart, Michel Vuillermoz, Karin Viard, Denis Podalydès, Josiane Balasko, Bruno Podalydès, Vimala Pons …

Bécassine naît dans une modeste ferme, un jour où des bécasses survolent le village. Devenue adulte, sa naïveté d’enfant reste intacte. Elle rêve de rejoindre Paris et de monter sur la Tour Eiffel mais sa rencontre avec Loulotte, petit bébé adopté par la marquise de Grand-Air, va bouleverser sa vie. Elle en devient la nourrice et une grande complicité s’installe entre elles. Un souffle joyeux règne dans le château. Mais pour combien de temps ? Les dettes s’accumulent et l’arrivée d’un marionnettiste grec peu fiable ne va rien arranger. Mais c’est compter sans l’intervention de Bécassine qui va prouver une nouvelle fois qu’elle est la femme de la situation…

L’univers de Bruno Podalydès est marqué par l’enfance et les personnages de doux rêveurs, dans une ligne claire où la fantaisie se teinte parfois de mélancolie. C’est donc avec tendresse et bienveillance qu’il s’est tourné, après Rouletabille, vers Bécassine, l’un des personnages de papier de son enfance. Et c’est toute l’intelligence et le charme du film de ne pas faire dans la reconstitution historique,  mais de faire dans le théâtre et le Guignol. Comme Tati et son M.Hulot, Podalydès ne se moque pas de son personnage mais trouve en Bécassine une forme d’alter ego positif et énergique, qui n’avance dans la vie qu’en voyant le beau, le bon et le merveilleux. Artisan d’un cinéma populaire et intelligent, il signe une œuvre tendre dans le sillage de ses précédentes comédies : LIBERTE-OLERON, ADIEU BERTHE, COMME AVION…


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.