logo cinéma l'atalante

BLACKKKLANSMAN – J’ai infiltré le Ku Klux Klan

Etats-Unis – 2018 – 2h08 en VO – Réalisé par Spike Lee avec John David Washington, Adam Driver, Laura Harrier…

Au début des années 70, au plus fort de la lutte pour les droits civiques, plusieurs émeutes raciales éclatent dans les grandes villes des États-Unis. Ron Stallworth devient le premier officier Noir américain du Colorado Springs Police Department, mais son arrivée est accueillie avec scepticisme, voire avec une franche hostilité, par les agents les moins gradés du commissariat. Prenant son courage à deux mains, Stallworth va tenter de faire bouger les lignes et, peut-être, de laisser une trace dans l’histoire. Il se fixe alors une mission des plus périlleuses : infiltrer le Ku Klux Klan pour en dénoncer les exactions…

Vingt ans que Spike Lee n’était pas venu à Cannes et l’auteur n’a rien perdu de sa rage : il en est reparti avec le Grand Prix, dédié à la « République de Brooklyn ». La force du film tient d’abord à ce stupéfiant fait-divers, dont la réalité dépasse presque la fiction : l’infiltration du Ku Klux Klan par l’officier noir Ron Stallworth, retracée dans un livre de mémoires signé Ron Stallworth en 2014 (BLACKKLANSMAN). Spike Lee retrace cette farce-traque en s’en donnant en cœur joie et en la transformant en tir tendu contre l’administration Trump et ses accointances avec le suprémacisme blanc américain. Cette comédie noire ultra-rythmée avance donc avec les armes de son adversaire et, si elle ne fait pas toujours dans la dentelle, est bien d’une efficacité redoutable. Mettre la musique à fond (superbe bande-son) pour noyer les affronts – comme lords du discours du leader du Black Power pour exhorter à la fierté -, c’est aussi le slogan de ce cinéaste qui n’a pas renoncé à ses combats, pour notre grand plaisir.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.