logo cinéma l'atalante

BURNING

 

Corée du Sud – 2018 – 2h28 en VO – Réalisé par Lee Chand-dong avec Yoo Ah-In, Steven Yeun, Jeon Jong-seo…

Prix de la Critique Internationale (Fipresci) – Festival de Cannes 2018

Lors d’une livraison, Jongsu, un jeune coursier, tombe par hasard sur Haemi, une jeune fille qui habitait auparavant son quartier. Elle lui demande de s’occuper de son chat pendant un voyage en Afrique. À son retour, Haemi lui présente Ben, un garçon mystérieux qu’elle a rencontré là-bas. Un jour, Ben leur révèle un bien étrange passe-temps…

On s’attendait à ce que BURNING figure sur les plus hautes marches du palmarès cannois : cela n’a pas été le cas, excepté le prestigieux Prix de la Critique Internationale (FIPRESCI), venu tout de même récompenser l’un des films les plus ambitieux et pénétrants du festival. Huit ans après POETRY, Lee Chang-dong prouve qu’il n’a pas perdu la main et s’affiche avec une œuvre d’une noirceur étincelante, à l’instar de ses plus grands films SECRET SUNSHINE et PEPPERMINT CANDY.

Transposant en Corée une nouvelle de l’auteur japonais Haruki Murakami, le cinéaste livre un film à la beauté hypnotique autour d’un triangle amoureux, dans une histoire magnifiquement construite et d’une ambigüité cruelle. Maître dans l’art du suspense, Lee Chang-dong nous rive aux pas de ses personnages sans jamais les lâcher – ou presque  –, dans une mise en scène ciselée qui nous tient en haleine de bout en bout. L’une des claques cinématographiques de cette rentrée.


 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.