Les Films du mois

OZZY, LA GRANDE EVASION

Espagne – 2016 – 1h30 VF réalisé par Nacho la Casa avec la voix de Ramzy Bedia

A partir de 5 ans

Ozzy, un adorable chien, fait le bonheur de ses maîtres. Ceux-ci devant partir quelques mois à l’étranger le confient à un luxueux hôtel pour chiens. Ils ignorent qu’en réalité Blue Creek est une prison. Ozzy ne se laissera pas faire. Avec l’aide de ses copains de cellule, il fera tout pour retrouver la liberté.

Au bestiaire de l’été, il faut ajouter l’ébouriffant Ozzy, film d’animation 100% espagnol!


 

 

LA RONDE DES COULEURS

Collectif – 40 min – A partir de 3 ans

Ce programme de six courts métrages vous propose une joyeuse balade dans des mondes colorés !

Le petit lynx gris de Susan Hoffman (Allemagne, 2014, 3 min 34)
Il est parfois bien difficile de s’intégrer lorsque l’on est différent. Mais avec un peu d’ouverture d’esprit et de camaraderie, tout est possible, même dans le plus étrange des mondes !

Mailles de Vaiana Gauthier (France, 2012, 4 min 04)
Une sensation, une odeur… tant de choses nous ramènent à de doux souvenirs. Un petit rien peut parfois vous faire revoir la vie en couleurs !

Piccolo Concerto de Ceylan Beyoglu (Allemagne, 2016, 6 min)
Une petite flûte n’arrive pas à trouver sa place dans son orchestre. Un voyage des plus colorés dans le monde du Jazz va lui redonner goût à la musique !

La fille qui parlait chat de Dotty Kultys (Royaume-Uni, 2014, 5 min 40)
Dans une société terne et bien triste, une petite fille s’ennuie terriblement. Avec l’aide d’un mystérieux chat, elle va découvrir un monde plein de fantaisie. Un petit vent de folie va alors souffler délicieusement sur la ville…

La comptine de grand-père de Yoshiko Misumi (Japon, 2010, 8 min 20)
Dans l’esprit d’un enfant, toutes les folies sont permises, et notre jeune héroïne ne fait pas exception. Son grand-père est contraint de rester au lit, mais pour elle, pas question d’abandonner leurs jeux jusqu’à leurs derniers instants ensemble.

Le petit crayon rouge de Dace Riduze (Lettonie, 2013, 8 min 36)
Et si un crayon rouge se retrouvait dans le monde qu’il est en train de colorier, poursuivi pas une mouche prête à tout pour lui jouer des tours ? Heureusement l’union fait la force…

Ce programme propose aux jeunes spectateurs un voyage sensoriel, en choisissant comme élément central ce qui intrigue et fascine les enfants dès le plus jeune âge : les couleurs ! L’enfance est un stade privilégié où une histoire merveilleuse peut naître d’une simple forme ou d’une touche de couleur, et quel meilleur moyen de donner vie à ces histoires que le cinéma ? Chacun des six courts métrages utilise les couleurs de manière ludique, en les intégrant au récit. Elles expriment tour à tour des émotions, des sensations, et nous offrent un spectacle original et poétique.

Tandis que Le petit lynx gris et Le petit crayon rouge abordent la question de l’identité et du groupe, Piccolo Concerto lie avec légèreté musique et couleurs pour nous offrir un peu de swing ! Dans Maille et La fille qui parlait chat, le passage du noir et blanc à la couleur est intimement lié à la psychologie des personnages, et peut permettre d’aborder avec les enfants les choix esthétiques qu’… Lire plus
Pour quel public

Ce programme a été tout particulièrement conçu pour éveiller les sens des plus jeunes spectateurs, et nous le conseillons donc dès 3 ans !


 

 

LE GRAND MÉCHANT RENARD

France – 1h20 – Réalisé par Benjamin Renner et Patrick Imbert avec les voix de Guillaume Darnault, Guillaume Bouchède, Boris Rehlinger, Céline Ronte

A partir de 5 ans

Ceux qui pensent que la campagne est un lieu calme et paisible se trompent : on y trouve des animaux particulièrement agités, un Renard qui se prend pour une poule, un Lapin qui fait la cigogne et un Canard qui veut remplacer le Père Noël. Si vous voulez prendre des vacances, passez votre chemin…

Après le merveilleux ERNEST ET CELESTINE, ce ne sont pas les dessins de Gabrielle Vincent que Benjamin Renner (avec la complicité de Patrick Imbert) va animer cette fois, mais les siens : en l’occurrence ses albums Un bébé à livrer et Le Grand méchant renard.

Les trois histoires du film peuvent être vues comme des contes qui abordent des sujets plutôt réalistes et sérieux, mais dédramatisés, rendus accessibles et drôles parce qu’ils sont transposés dans le monde animal. Chaque personnage a son thème musical récurrent, ce qui n’est pas sans rappeler PIERRE ET LE LOUP. Pour finir, les dessins en aquarelle, très simples, subliment ce paysage rural et bucolique, restant d’une étonnante fidélité envers les BD, et les voix sont d’une agréable justesse.
Inutile de préciser que les adultes vont aussi se régaler…

> à partir du 14 juin – Séance Ciné-brioche dimanche 25 juin à 11h (ptit-dèj’ dès 10h30)