DIFRET

 

Difret

Ethiopie, Etats-Unis – 2014 – 1h39 en VO – Réalisé par Zeresenay Berhane Mehari avec Meron Getnet, Tizita Hagere

En Ethiopie, une jeune avocate ambitieuse doit défendre une adolescente coupable d’avoir abattu son futur mari. Ce dernier avait tenté de la kidnapper, comme le veut la tradition. Les deux femmes devront affronter une société en pleine transformation dans laquelle les différences culturelles s’entrechoquent…

En langue amharique, « difret » peut se traduire par « courage » mais aussi par « viol » : c’est aussi le titre de ce beau film éthiopien inspiré d’une histoire réelle et de l’engagement de Meaza Ashenafi, militante des droits des femmes bien connue en Ethiopie.

Le réalisateur filme simplement et sobrement cette histoire, sans chercher les effets spectaculaires. Le film dégage ainsi une force et une efficacité incontestables, qui emportent l’adhésion. Tout en s’attachant au combat de cette avocate pour sauver la vie de la jeune Hirut, il montre aussi les conséquences de ce combat sur une société très patriarcale, qu’il ne cherche pas non plus à stigmatiser.

Le code pénal éthiopien a été révisé depuis 2004 : les enlèvements et les viols sont désormais passibles de quinze ans d’emprisonnement, même  s’il reste encore du chemin à faire. Faire évoluer les mentalités, c’est aussi  l’objectif de ce beau film, récompensé par le Prix du Public au Festival de Berlin et par le Prix du Public au Festival américain de Sundance…

> A l’Atalante du 08 au 27 juillet