EL CLAN

el-clan

Argentine – 2016 – 1h48 en VO – Réalisé par Pablo Trapero avec Guillermo Francella, Peter Lanzani, Lili Popovicth…

Dans l’Argentine du début des années quatre-vingt, un clan machiavélique, auteur de kidnappings et de meurtres, vit dans un quartier tranquille de Buenos Aires sous l’apparence d’une famille ordinaire.

Arquimedes, le patriarche, dirige et planifie les opérations. Il contraint Alejandro, son fils aîné et star du rugby, à lui fournir des candidats au kidnapping. Alejandro évolue au prestigieux club LE CASI et dans la mythique équipe nationale, LOS PUMAS. Il est ainsi, par sa popularité, protégé de tous soupçons…

Drôle de film que ce dernier opus de Pablo Trapero, l’un des plus gros succès de l’histoire du cinéma argentin, produit par la société de Pedro Almodovar El Deseo (qui a décidément du flair après LES NOUVEAUX SAUVAGES). Car sous ses airs désinvoltes et sa bande son très enjouée, EL CLAN retrace une des affaires les plus sordides de la période de transition en Argentine : l’histoire de la famille Puccio, famille bourgeoise modèle qui se révéla être une sorte de mafia sanguinaire.

Sur un rythme enlevé et grâce à un montage fluide, le film de Pablo Trapero – Lion d’argent à Venise – se situe au moment du basculement de la dictature vers la démocratie et montre aussi les complicités du pouvoir avec Arquimedes, père tyrannique et psychopathe jadis exécuteur des basses œuvres du régime. Après CARANCHO, évocation brillante du phénomène des arnaques à l’assurance dans son pays, Pablo Trapero se fait à nouveau le poil à gratter des maux de l’Argentine, avec une ironie caustique qui fait à la fois tout l’effroi et le charme de ce film….

> à partir du 10 fevrier à l’Autre Cinéma