FIORE

Italie – 2016 – 1h49 en VO – Réalisé par Claudio Giovannesi avec Daphne Scoccia, Josciua Algeri, Valerio Mastandrea, Laura Vasiliu… 

Daphné est une adolescente de 17 ans, frêle, jolie, paumée, qui survit dans le métro de Rome en braquant les usagers pour leur voler leur téléphone. Arrêtée, condamnée, elle atterrit dans une prison mixte pour mineurs. Elle y rencontre Josh, rebelle, romantique, à fleur de peau – comme elle. Au sein d’un univers répressif où tout contact entre filles et garçons est interdit, au rythme des conversations échangées d’une cellule à l’autre et des messages clandestins, Daphné et Josh tombent amoureux…

Plus qu’une exploration de l’univers carcéral, FIORE est avant tout une plongée dans les mécanismes secrets et imprévisibles de l’adolescence, parenthèse si particulière où s’expérimentent les sensations et les interdits. De son expérience documentaire (ALI A LES YEUX BLEUS explorait un aspect de la vie italienne, la vie en banlieue),  le réalisateur a tiré une méthode de travail, puisque lui et ses coscénaristes Filippo Gravino et Antonella Lattanzi ont fréquenté l’établissement pénitentiaire pour mineurs de Rome pendant six mois. De la même manière, le choix de faire appel à deux acteurs amateurs (avec à leurs côtés Valerio Mastandrea, vu dans FAIS DE BEAUX REVES de Bellochio), donne un ancrage très juste à cette fiction qui met en scène avec délicatesse l’éclosion d’une jeune femme, au tempérament aussi attachant qu’indomptable…

> du 22 mars au 10 avril à l’Autre Cinéma