FLORENCE FOSTER JENKINS

 

florence-foster-jenkinsAngleterre – 2016 – 1h50 en VO – Réalisé par Stephen Frears avec Meryl Streep, Hugh Grant, Simon Helberg, John Cavanagh, Rebecca Ferguson, Nina Arianda…

L’histoire vraie de Florence Foster Jenkins, héritière new-yorkaise et célèbre mondaine, qui n’a jamais renoncé à son rêve de devenir une grande cantatrice d’opéra. Si elle était convaincue d’avoir une très belle voix, tout son entourage la trouvait aussi atroce que risible.

Son “mari” et imprésario, St Clair Bayfield, comédien anglais aristocratique, tenait coûte que coûte à ce que sa Florence bien-aimée n’apprenne pas la vérité. Mais lorsque Florence décide de se produire en public à Carnegie Hall en 1944, St Clair comprend qu’il s’apprête à relever le plus grand défi de sa vie…

Certains projets de films naissent bizarrement de manière concomitante (souvenez-vous de la féroce compétition entre les deux adaptations françaises de LA GUERRE DES BOUTONS). Pour apprécier à sa juste mesure ce FLORENCE FOSTER JENKINS, il faudra donc, non pas oublier le récent MARGUERITE de Xavier Giannoli avec Catherine Frot, mais plutôt accepter de se faire raconter la même histoire d’une tout autre manière.

Le film de Stephen Frears (PHILOMENA, TAMARA DREWE) est bien un portrait fidèle de la chanteuse soprano américaine, dont la singularité était de chanter comme une casserole. Mais il avance au rythme joyeux de la comédie, avec une Meryl Streep en grande forme, entourée d’une kyrielle de personnages secondaires tous plus attachants les uns que les autres…