FUOCOAMMARE, PAR-DELA LAMPEDUSA

FuocoammareItalie – 2015 – 1h49 en VO – Réalisé par Gianfranco Rosi

Samuele a 12 ans et vit sur une île au milieu de la mer. Il va à l’école, adore tirer et chasser avec sa fronde. Il aime les jeux terrestres, même si tout autour de lui parle de la mer et des hommes, des femmes, des enfants qui tentent de la traverser pour rejoindre son île. Car il n’est pas sur une île comme les autres. Cette île s’appelle Lampedusa et c’est une frontière hautement symbolique de l’Europe, traversée ces 20 dernières années par des milliers de migrants en quête de liberté…

On pourrait craindre, à force d’être abreuvés d’images terribles et de discours cacophoniques, de tenter l’aventure dans ce film qui évoque d’une manière très singulière le drame des migrants.

Gianfranco Rosi, qui n’est pas un débutant en matière de cinéma – il avait déjà obtenu le Lion d’Or à Venise avec son précédent film SACRO GRA -, propose pourtant un point de vue très personnel dans ce documentaire à la fois intime et politique.

En croisant, par un jeu de résonnances subtiles, l’histoire d’habitants de l’île (dont celle du très vif Samuele, sorte d’Antoine Doinel passionné par les oiseaux) et celle des migrants échouant sur les rivages de Lampedusa, il signe une œuvre d’une grande puissance formelle et poétique, récompensée au Festival de Berlin, par l’Ours d’or, le Prix Amnesty International et le Prix du jury œcuménique …

Ours d’Or au Festival de Berlin 2016

Séance UTLA avec présentation jeudi 13/10 à 16h à l’Autre Cinéma


Bande annonce

 Entretien avec Gianfranco Rosi