GABY BABY DOLL

 

GabybabydollFrance – 2014 – 1h28 – Réalisé par Sophie Letourneur avec Lolita Chammah, Benjamin Biolay, Félix Moati…

Gaby, on ne devrait pas la laisser seule la nuit. Or, c’est justement ce que fait Vincent, son petit ami, pour mettre son amour à l’épreuve. Elle a pourtant du mal à contrarier sa nature et, a vite fait d’épuiser la patience des gars du village. Mais cette histoire abrite un autre personnage : Nicolas, gardien du château, et c’est vers cet expert en solitude, que Gaby choisit de se tourner – quitte à le détourner de son cher chemin…

Depuis ses débuts avec le court métrage MANUE BOLONAISE, puis avec LA VIE AU RANCH – portrait  épuisant et énergique d’un groupe de filles – Sophie Letourneur n’a cessé de travailler sur le registre de la comédie. Avec un style bien à elle, fait d’observation sensible et d’humour potache, autour de personnages aussi immatures qu’attachants. C’est le cas de l’héroïne de GABY BABY DOLL, jeune femme agaçante à force d’être collante incarnée par Lolita Chammah. Apportant sa touche personnelle à la recette éprouvée de la comédie romantique, Sophie Letourneur emprunte largement au conte de fées pour son récit : l’héroïne enfantine qui a peur de tout, les épreuves répétitives, le décor et bien sûr le prince charmant, prenant les traits d’un vagabond hirsute et solitaire. La mélancolie s’invite aussi avec la musique du coréen Jeong Yong-Jin, compositeur du cinéaste Hong Sang-Soo dont on retrouve un peu la structure narrative. Lorgnant par moments du côté du SAUVAGE Jean-Paul Rappeneau (l’enquiquineuse, le barbu bourru), GABY BABY DOLL  confirme en tous les cas la sensibilité à part de cette jeune réalisatrice…

> à l’Autre Cinéma du 17/12 au 06/01