GERONIMO

Geronimo

 

France – 2013 – 1h44 – Réalisé par Tony Gatlif avec Céline Sallette, Rachid Youcef, David Murgia, Nailia Harzoune…

Sud de la France, dans les environs de Perpignan. Dans la chaleur du mois d’août, Geronimo, une jeune éducatrice veille à apaiser les tensions entre les jeunes du quartier Saint Pierre. Tout bascule quand Nil Terzi, une adolescente d’origine turque s’échappe de son mariage forcé pour retrouver son amoureux, Lucky Molina, un jeune gitan. Leur fuite met le feu aux poudres dans les deux clans. Lorsque l’affrontement éclate en joutes et « battles » musicaux, Geronimo va tout tenter pour arrêter la folie qui embrase le quartier…

Geronimo, cela sonne comme un cri de guerre, à l’image de ce film enfiévré qui marque le retour d’un Gatlif en grande forme, plus libre et révolté que jamais. Geronimo, c’est aussi le nom de l’éducatrice des rues au regard bleu intense incarnée par Céline Sallette, débordée par une jeunesse égarée à la colère électrique.

Sur la base de cet affrontement entre communautés, Gatlif réinvente un WEST SIDE STORY à l’âme tsigane qui carbure plus que jamais à la musique. Entre rythmes hypnotiques, mêlant hip-hop, musique turque et flamenco, entre danses et courses folles, tout, dans GERONIMO, n’est qu’énergie, pure, brute. De la révolte et de la force, voilà ce qu’il tire des errances de cette nouvelle génération qui va rechercher des traditions d’honneur que ses ancêtres même avaient abandonnées.

Une nouvelle génération prête à exploser de sentiments fougueux, parfois contradictoires, entre honneur et modernité, entre amour et violence…

> à l’Atalante du 15 octobre au 4 novembre