GIRL

Mercredi 10 octobre

20h30 : Séance en partenariat avec l’association les Bascos, avec un apéro-pintxos à 19h30.

Belgique – 2018 – 1h45 – Réalisé par Lukas Dhont avec Victor Polster, Arieh Worthalter, Oliver Bodart, Tijmen Govaerts, Katelijne Dhaenens…

Lara, 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, elle se lance à corps perdu dans cette quête d’absolu. Mais ce corps ne se plie pas si facilement à la discipline que lui impose Lara, car celle-ci est née garçon…

Ce n’est pas exagérer que de présenter GIRL comme la sensation du Festival de Cannes, dont il est reparti avec la Caméra d’Or (prix venant récompenser une première œuvre toutes catégories confondues). « Oubliez le garçon, cherchez la fille » lisait-on dans le Monde : c’est en effet la première qualité de ce film de ne pas regarder la transition comme un problème mais comme une évidence : Lara est une fille, cela crève les yeux pour tout le monde et sa silhouette se fond parmi celle des autres danseuses classiques. Lukas Dhont, cinéaste flamand de seulement vingt-cinq ans, s’intéresse plutôt à la manière dont son personnage vit cette lente métamorphose, à la violence exercée sur son corps, liée aussi à la danse comme discipline. Avec un mélange de pudeur et de frontalité, il filme le courage de cette jeune femme, sa souffrance intériorisée, mais aussi le soutien indéfectible d’un père aimant (Arieh Worthalter, magnifique). La puissance de GIRL doit évidemment beaucoup à l’interprétation troublante du jeune Victor Polster, danseur au visage d’ange d’une force inouïe…


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.