GOOD TIME

Etats-Unis – 2017 – 1h41 en VO – Réalisé par Ben Safdie, Joshua Safdie avec Robert Pattinson, Ben Safdie, Jennifer Jason Leigh, Buddy Duress, Taliah Webster…

Un braquage qui tourne mal… Connie réussit à s’enfuir mais son frère Nick est arrêté. Alors que Connie tente de réunir la caution pour libérer son frère, une autre option s’offre à lui : le faire évader. Commence alors dans les bas-fonds de New York, une longue nuit sous adrénaline…

C’est sans aucun doute l’une des découvertes les plus excitantes du Festival de Cannes. Si l’on était déjà tombé sous le charme des premiers films des frères Safdie (THE PLEASURE OF BEING ROBBED et surtout LENNY AND THE KIDS), ceux-ci passent à la vitesse supérieure avec ce film noir stimulant, chahuté, drôle et imprévisible, ressemblant à un étrange bolide lancé à cent à l’heure dans les rues de New York. La course folle de ces personnages à travers le Queens pourrait évoquer l’AFTER HOURS de Scorsese pour l’enchaînement de péripéties cauchemardesques, mais aussi de manière plus évidente, UN APRES-MIDI DE CHIEN de Sydney Lumet, pour le braquage raté et le lien viscéral qui unit ces deux paumés. Cela fait longtemps qu’on n’avait vu un duo de bras-cassés aussi savoureux et ubuesque, incarné par Robert Pattinson – dans une composition assez démente qui tire définitivement un trait sur l’icône un peu glacée de TWILIGHT -, et par le cinéaste Ben Safdie dans le rôle de son frère Nick. Les personnages secondaires sont tous formidables et il faut dire aussi un mot de la bande-son très spéciale composée par le musicien électro Oneohtrix Point Never, qui contribue au sentiment de cauchemar éveillé qui envahit ce film survolté…


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *