HECTOR

 

HectorAngleterre – en VO –1h27 en VO – Réalisé par Jake Gavin avec Peter Mullan, Keith Allen, Natalie Gavin…

Comme tous les ans à l’approche de Noël, Hector McAdam prend la route entre – l’Ecosse et Londres pour retrouver un peu de chaleur dans un refuge qui offre aux sans-abris un – bon diner de fête. Depuis qu’il vit dans la rue Hector a appris à accepter les gens et les choses comme ils viennent : amitié et douceur, déception et cruauté, peine et joie.

Sentant que c’est peut- être son dernier voyage, Hector prend des chemins de traverse et tente de se raccrocher à son passé et ce qu’il a laissé derrière lui…

C’est un film qui tombe à pic pour la période des fêtes, rappelant gentiment que derrière l’opulence et la douceur de Noël se cachent aussi des réalités plus âpres, des humanités un peu cabossées qui n’ont pas forcément le cœur à festoyer.

Rien de moralisateur pourtant dans ce film pudique et délicat de Jake Gavin qui nous emmène aux côtés d’Hector, personnage attachant tout entier porté par le charismatique Peter Mullan (Prix d’interprétation à Cannes pour MY NAME IS JOE de Ken Loach , mais aussi réalisateur de THE MAGDALENE SISTERS, Lion d’Or à Venise en 2002).

Loin de tout pathos, son interprétation magistrale rend ce personnage de SDF formidablement proche de nous, avec ses souffrances, ses fêlures, mais aussi sa formidable générosité.

Dans la veine du cinéma social britannique, mais avec un vrai sens de l’émotion et de l’humour, ce premier film d’un jeune réalisateur, récompensé au festival d’Edimbourg 2015, est décidément un joli conte de Noël…