Inch’Allah

Québec, Palestine – 2012 – 1h42 en VO – Réalisé par Anaïs Barbeau- Lavalette avec Evelyne Brochu, Sabrina Ouazani, Sivan Levy, Carlo Brandt…

inchallah

Dans un camp de réfugiés palestiniens en Cisjordanie, Chloé, jeune sage-femme québécoise accompagne les femmes enceintes. Entre les check-points et le mur de séparation, Chloé rencontre la guerre et ceux qui la portent de chaque côté : Rand, une patiente avec qui elle va rapidement se lier d’amitié et Ava,
jeune militaire, voisine de palier en Israël. A leur contact, Chloé va progressivement remettre ses repères en question…
On a pu voir ces derniers temps un certain nombre de films sur le conflit israélo-palestinien, traités sur le mode du documentaire (le beau 5 CAMERAS BRISEES) ou de la fiction (ZAYTOUN). La force de ce premier film d’Anaïs Barbeau-Lavalette, qui ressemble parfois à un documentaire tant la justesse de l’ambiance s’impose, c’est d’être arrivé à traduire la complexité d’une situation absurde et effarante. Les personnages sont traités avec beaucoup de finesse et Evelyne Brochu donne à Chloé une crédibilité très attachante. La structure tragique du récit et la force émotionnelle de cette histoire – récompensée au Festival de Berlin par le Prix de la Fédération Internationale de la presse cinéma – évoque aussi un autre film québécois marquant, INCENDIES de Denis Villeneuve…

A L’Autre Cinéma > du 17 au 22 avril