JUSQU’À LA GARDE

France – 2017 – 1h33 –  Réalisé par Xavier Legrand avec Léa Drucker, Denis Ménochet, Mathilde Auneveux, Thomas Gioria, Florence Janas…

Festival de Venise 2017 : Lion d’argent de la meilleure mise en scène et Lion du futur du meilleur premier film. 

Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive…

Dès le plan-séquence d’ouverture, incroyable de scène de confrontation devant le juge qui va nouer le destin des personnages, la tension est là, elle ne vous lâchera plus. Rarement film – pour un premier long, c’est un coup de maître – n’aura fait éprouver aussi physiquement au spectateur la violence conjugale,  l’angoisse et la peur qui en découlent au sein du noyau familial et la souffrance des enfants pris en otage entre leurs parents. Avec un maîtrise incroyable, qui ne laisse la place ni à l’esbrouffe, ni à la caricature, Xavier Legrand nous fait ressentir ce drame intime, qui de tristement banal devient le ressort d’un thriller où la violence rôde à chaque plan comme une menace susceptible d’exploser à tout moment. Du personnage de Julien, remarquablement incarné par Denis Ménochet, à celui de Miriam (parfaite Léa Drucker),  le cinéaste nous donne à éprouver dans notre chair l’épuisant combat qui mène à l’émancipation, dans un film impressionnant qui vous hantera longtemps…


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.