LA BELLE ET LA MEUTE

Tunisie – 2017 – 1h40 en VO – Réalisé par Kaouther Ben Hania avec Mariam Al Ferjani, Ghanem Zrelli, Noomane Hamda, Mohamed Akkari, Chedly Arfaoui…

Lors d’une fête étudiante, Mariam, jeune Tunisienne, croise le regard de Youssef.  Quelques heures plus tard, Mariam erre dans la rue en état de choc.  Commence pour elle une longue nuit durant laquelle elle va devoir lutter pour le respect de ses droits et de sa dignité. Mais comment peut-on obtenir justice quand celle-ci se trouve du côté des bourreaux ?

Après l’ironique CHALAT DE TUNIS, la réalisatrice Kaouther Ben Hania s’attaque à nouveau au machisme de la société tunisienne, avec cette aventure directement inspirée d’un fait-divers qui avait défrayé la chronique. Ce conte aux allures cauchemardesques nous entraîne dans les méandres de la bureaucratie d’un pays où la parole d’une femme vaut moins que celle de ses agresseurs, surtout s’il s’agit des tenants de la loi eux-mêmes. Cette errance nocturne en quête de justice, mise en scène comme une course haletante, est aussi une ode au courage de toutes les victimes de violences sexuelles, portée par l’interprétation de Mariam Al Ferjani, remarquable dans le rôle de cette jeune femme entre innocence et détermination…

> à partir du 23 novembre



Samedi 25 novembre à 18h :

séance-débat dans le cadre de la Semaine de la Diversité et de la Journée contre les violences faites aux femmes, avec Amel Jorge, psychologue clinicienne et Déborah Bonnel, juriste.

Tarifs habituels.


Rencontre avec le réalisateur réalisé par le GNCR :


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *