LA COLÈRE D’UN HOMME PATIENT

Jeudi 4 mai, soirée films noirs à l’espagnole :

20h La Colère d’un homme patient / 21h45 L’Homme aux mille visages

précédé d’un apéro tapas-sangria à 19h.

Espagne – 2016 – 1h31 en VO – Réalisé par Raúl Arévalo avec Antonio de la Torre, Font Garcia, Luis Callejo, Ruth Diaz… Interdit aux moins de 12 ans

Un homme attend huit ans pour se venger d’un crime que tout le monde a oublié…

Qu’il soit le reflet des crises récentes du pays ou d’une certaine désillusion, le film noir est une tradition bien ancrée dans le cinéma espagnol et connaît un renouveau depuis ces dernières années, en témoigne le dernier palmarès des Goyas 2017. Acteur reconnu – c’était l’un des deux rôles principaux de LA ISLA MINIMA -, Raúl Arévalo passe pour la première fois derrière la caméra avec ce récit de vengeance impitoyable, récompensé par le Goya du meilleur film espagnol et du meilleur scénario original de l’année. Sur une trame assez proche du polar de Truffaut LA MARIEE ETAIT EN NOIR, le film séduit par son écriture et son efficacité, mais aussi par le rapport intrigant qu’il tisse entre son personnage principal et le spectateur. Antonio de la Torre (le clown Sergio dans BALADA TRISTE DE TRUMPETA de Alex de la Iglesia) est impressionnant dans le rôle de ce justicier ambigu. La noirceur du scénario n’empêche pas quelques pointes d’humour bienvenues, à l’image d’une étonnante séquence dans un club de boxe digne d’un film des frères Coen…

> jusqu’au 30 avril