LA CORDILLERE DES SONGES

Chili-France – 2019 – 1h25 Réalisé par Patricio Guzman

Festival de Cannes 2019, Œil d’or du meilleur film documentaire 

Au Chili, quand le soleil se lève, il a dû gravir des collines, des parois, des sommets avant d’atteindre la dernière pierre des Andes. Dans mon pays, la cordillère est partout mais pour les Chiliens, c’est une terre inconnue. Après être allé au nord pour NOSTALGIE DE LA LUMIÈRE et au sud pour LE BOUTON DE NACRE, j’ai voulu filmer de près cette immense colonne vertébrale pour en dévoiler les mystères, révélateurs puissants de l’histoire passée et récente du Chili… (Patricio Guzmán) 

Il y a toujours eu chez Patricio Guzmán le désir d’explorer la mémoire des paysages, et les différentes strates du passé (notamment politique) de son pays pour regarder le présent. Ce documentaire, dernier volet d’une trilogie entamée il y a près de dix ans, recèle autant de poésie que les précédents, tout en étant sans doute son film le plus émouvant et le plus intime. Dans ce film bouleversant, il rend aussi hommage à tous ses amis artistes, « gardiens de beauté de son pays », comme le cinéaste Pablo Larra, qui filma inlassablement la résistance du peuple chilien à la dictature… 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.