La Maison à la Tourelle

Ukraine-2012-1h20 VO Réalisé par Eva Neymann avec Dmitriy Kobetskoy, Katerina Golubeva, Mikhail Veksler

la-maison-à-la-tourelleHiver 1944. C’est la débâcle. Une mère et son fils de huit ans traversent l’Union Soviétique à bord d’un train pour rejoindre leur famille. Au cours du voyage, la mère tombe gravement malade et doit être hospitalisée d’urgence. L’enfant se retrouve alors livré à lui-même dans une ville inconnue. Au-delà de sa survie à assurer, c’est le monde tel qu’il le voit, cruel et poétique, que l’on découvre avec lui.

Eva Neymann s’est emparé de la nouvelle autobiographique de Friedrich Gorenstein pour en tirer la matière tragique et enchantée qui nourrit ce récit d’une grande portée poétique. Le contraste permanent entre dénuement misérable et espoir innocent sous-tend cette évocation enfantine. Il est magistralement exprimé à l’image par un noir et blanc qui sublime les paysages urbains enneigés et confère à cette histoire une troublante intemporalité. Conte crépusculaire, souvenir à la fois attendri et mélancolique de la fin d’un monde, la maison à la tourelle est le rêve jamais atteint par ce gamin seul au monde qu’il garde à l’esprit pour se rattacher à la vie.

L’Autre Cinéma > du 10 au 21 décembre