LA MORT DE STALINE

Angleterre – 2017 – 1h48 en VOstf – Réalisé par Armando Ianucci avec Steve Buscemi, Jeffrey Tambor, Olga Kurylenko, Jason Isaacs, Simon Russell Beale, Paddy Considine, Rupert Friend, Michael Palin (ex Monty Python)…

Dans les jours qui suivent son attaque cérébrale, les ministres composant la garde rapprochée de Staline se livrent à un combat acharné pour prendre le contrôle, certains souhaitant un changement positif en Union Soviétique, d’autres nourrissant des ambitions plus funestes. Mais tous sont dans la même urgence : lutter à tout prix pour rester, simplement, en vie…

Le réalisateur écossais Armando Ianucci n’en est pas à son coup d’essai en matière de satire politique. Après IN THE LOOP, peinture au vitriol de la diplomatie anglo-américaine sortie en 2010, il se penche sur l’une des figures les plus abominables du 20ème siècle, avec cette farce historique au ton résolument décalé, inspirée d’un roman graphique français qui avait connu un beau succès en librairie.

Force est de constater que LA MORT DE STALINE, loin de toute désolation funèbre ou de toute compassion, relève plus du Dr Folamour de Kubrick, avec son cow-boy chevauchant sa bombe atomique, que de la tragédie funèbre. Armando Iannucci  nous offre le régal de découvrir un Nikita Khrouchtchev sous les traits de Steve Buscemi et un Molotov sous ceux de l’ex-Monty Python Michael Palin, dans une production absurde, hilarante et terrifiante, où tout ce petit monde soviétique épouse sans sourciller la langue de Shakespeare…