La Religieuse

France – 2012 – 1h54 – Réalisé par Guillaume Nicloux avec Pauline Etienne, Françoise Lebrun, Martina Gedeck, François Négret, Louise Bourgoin, Isabelle Huppert…

la religieuse

XVIIIe siècle. Suzanne, 16 ans, est contrainte par sa famille à rentrer dans les ordres, alors qu’elle aspire à vivre dans « le monde ». Au couvent, elle est confrontée à l’arbitraire de la hiérarchie ecclésiastique : mères supérieures tour à tour bienveillantes, cruelles ou un peu trop aimantes. La passion et la force qui l’animent lui permettent de résister à la barbarie du couvent, poursuivant son unique but : lutter par tous les moyens pour retrouver sa liberté.

Après Jacques Rivette, c’est au tour de Guillaume Nicloux de se lancer dansv    l’adaptation du classique de Diderot. Autre temps, autres mœurs : si le film de Rivette fut censuré par le pouvoir gaulliste sous la pression de l’Eglise avant de sortir sur les écrans en 1967, cette version contemporaine risque de faire moins de vagues, tout en étant aussi virulente vis-à-vis de l’ordre religieux. Le film de Guillaume Nicloux est une adaptation fidèle du roman de Diderot, sans transposition dans un contexte plus contem- porain. Et pourtant, malgré une mise en scène un peu sage, le récit garde de sa modernité, en partie grâce au talent de Pau- line Etienne, qui interprète avec beaucoup de fièvre cette jeune femme insoumise qui refuse de se laisser enfermer. De manière plus universelle, LA RELIGIEUSE est aussi l’histoire d’une lutte pour la liberté et du pouvoir de dire « non », à l’image de la force de caractère de Marie-Suzanne Simonin.

A L’Atalante > du 20 mars au 16 avril