La Tour de Guet

Turquie – 2012 – 1h36 Réalisé par Pelin Esmer avec Olgun Simsek, Nilay Erdonmez…

la-tour-de-guet

Nihat est un homme trapu, taiseux et moustachu. Garde forestier, il occupe une tour de guet perdue dans la montagne. « Ici Dipsizgol, situation normale » est le refrain qu’il répète à longueur de temps dans le talkie-walkie qui le relie au monde. Lorsqu’il descend dans la vallée pour se ravitailler, il croise une jeune fille du nom de Seher à la station service. Elle travaille pour la compagnie d’autobus. Nihat et Seher sont deux âmes en peine venus se perdre dans ce coin de montagne reculé afin de fuir un passé trop lourd à porter. Un jour, Nihat découvre le secret de la jeune fille qui, sans autre recours, est obligée de trouver refuge dans la tour de guet.

Développant une écriture cinématographique pleine d’aplomb, la jeune réalisatrice turque Pelin Esmer nous livre l’histoire étonnante de deux êtres murés dans leur solitude, condamnés à l’exil par des événements douloureux, et finalement contraints de s’apprivoiser pour faire face à une situation tragique. Dénonciateur sans en avoir l’air, La tour de guet est un film surprenant où la poésie des grands espaces forestiers se conjugue aux secrets intimes des deux personnages. Une des scènes centrales du film est peut-être la plus incroyable vue au cinéma ces derniers temps.

 

A l’Autre Cinéma > du 2 au 15 octobre