Le Coeur a ses Raisons

Israël – 2012 – 1h30 en VO – Réalisé par Rama Burstein avec Hadas Yaron, Yiftach Klein, Renana Raz…

COEUR-A-SES-RAISONS

Shira vit au sein d’une famille juive orthodoxe à Tel Aviv. À 18 ans, elle rêve de mariage. Lorsque sa soeur ainée Esther meurt en couches, Yochay, son beau-frère, est poussé par la communauté à partir se marier en Belgique. Sa mère, déchirée à l’idée d’être séparée de son petit-fils, fait alors une suggestion : et si Shira épousait Yochay ? Entre le coeur et la raison, Shira devra choisir…

C’est un film à la fois beau et intrigant, dans la mesure où il s’agit du premier film réalisé par une juive ultra-orthodoxe dans sa communauté en Israël. On y découvre un surprenant marivaudage amoureux dans la communauté hassidique de Tel-Aviv – le titre évoque l’univers de Jane Austen, auteur de RAISONS ET SENTIMENTS, référence revendiquée de Rama Burstein. Le choix du sujet est inédit, comme les contraintes de tournage liées à son statut de femme réalisatrice (il lui était par exemple interdit de se retrouver seule avec un homme sur le plateau). Le résultat est assez déroutant pour le spectateur habitué à des regards plutôt critiques sur ce milieu ultra religieux – on pense à KADOSH d’Amos Gitaï –, dans la mesure où Rama Burstein livre un film tout en finesse, sans critique, mais sans propagande non plus, sur son monde. Un film inattendu qui vaut le détour en raison donc de sa singularité, mais aussi pour ses qualités formelles et pour la justesse de son interprétation…

 

L’Autre Cinéma > du 1er au 21 mai