LE FILS DE SAUL

LefilsdeSaulHongrie – 2015 – 1h47 en VO – Réalisé par Lázló Nemes avec Geza Röhrig, Levente Molnar, Urs Rechn, Todd Charmont…

Octobre 1944, Auschwitz-Birkenau. Saul Ausländer est membre du Sonderkommando, ce groupe de prisonniers juifs isolé du reste du camp et forcé d’assister les nazis dans leur plan d’extermination. Il travaille dans l’un des crématoriums quand il découvre le cadavre d’un garçon dans les traits duquel il reconnaît son fils.

Alors que le Sonderkommando prépare une révolte, il décide d’accomplir l’impossible : sauver le corps de l’enfant des flammes et lui offrir une véritable sépulture…

Difficile de concevoir projet plus ambitieux et délicat que celui de montrer l’enfer des camps de concentration. C’est pourtant l’entreprise dans laquelle s’est lancé Lázló Nemes, jeune réalisateur de trente-huit ans qui signe là son premier film.

LE FILS DE SAUL nous plonge au cœur du chaos et d’une inhumanité absolue, dans une mise en scène fiévreuse habitée par une bande de son impressionnante. Il montre l’horreur sans montrer la mort elle-même, la cantonnant dans un hors champ ou un flou qui suffisent à glacer le sang.

Lázló Nemes oppose l’implacable efficacité de la machine nazie au courage obstiné et suicidaire d’un seul homme, incarné de manière hallucinante par le poète et écrivain hongrois Geza Röhrig.

Un tour de force récompensé par le Grand Prix du Jury au Festival de Cannes…

> à l’Atalante du 4 au 24 novembre