Le procès de Viviane Amsalem

LeprocesdevivianeamsalemIsraël – 2014 – 1h55 en VO – Réalisé par Ronit et Schlomi Elkabetz avec Ronit Elkabetz, Simon Abkarian…

Viviane Amsalem demande le divorce depuis trois ans, et son mari, Elisha, le lui refuse. Or en Israël, seuls les Rabbins peuvent prononcer un mariage et sa dissolution, qui n’est elle-même possible qu’avec le plein consentement du mari. Sa froide obstination, la détermination de Viviane de lutter pour sa liberté, et le rôle ambigu des juges dessinent les contours d’une procédure où le tragique le dispute à l’absurde, où l’on juge de tout, sauf de la requête initiale…

LE PROCES DE VIVIANE AMSALEM est le point d’orgue d’une trilogie commencée avec PRENDRE FEMME, le premier film de Ronit et Schlomi Elkabetz et poursuivie avec LES SEPT JOURS en 2008. Dans ces deux films, le frère et la sœur racontaient le désamour et le parcours tourmenté d’un couple interprété à quelques années d’écart par les mêmes acteurs, Ronit Elkabetz (sœur de Schlomi) et Simon Abkarian. Construit sous la forme d’un redoutable huis clos, ce dernier volet totalement indépendant des deux autres suit sur cinq années la terrible guerre juridique que se livrent les époux. Avec un humour qui n’édulcore pas la brutalité de la situation et le calvaire de ce procès sans fin, les réalisateurs pointent les contradictions d’une société rétrograde où le mariage civil n’existe pas et où c’est la loi religieuse qui prime. Un film fort et digne, qui interroge de manière édifiante sur la condition de la femme et sur la négation de ses pleins droits…

> à l’Atalante à partir du 25 juin