L’Edito du mois

L’auberge espagnole

Voilà moins d’un mois que nous vous accueillons sur la salle unique de l’Atalante et nous ne sommes pas certains que vous ayez vu la différence, tant les films attendus sont au rendez-vous et les soirées s’enchaînent. Sur ces cinq semaines de programmation, c’est une quinzaine de rencontres qui vous sont proposées, dans l’esprit d’un mélange des genres et des collaborations tous azimuts.

Vous pourrez découvrir les principaux films de Cannes : le RODIN de Jacques Doillon, LES FANTOMES D’ISMAEL de Arnaud Desplechin et LE VENERABLE W. de Barbet Schroeder (qui vient clôturer sa fameuse trilogie du mal avec le portrait dérangeant d’un moine boudhiste aux idées extrémistes), le dernier film de François Ozon, L’AMANT DOUBLE, étant prévu à l’affiche dès le 14 juin.

A l’image de la rue Ste Catherine joliment végétalisée par ses habitants, les animations fleurissent en effet sur cette gazette que nous avons voulu ouverte à tous les vents et pleine d’événements aussi cinéphiles que variés, souvent accompagnés d’apéros musicaux, à commencer par une session vinyles « Black music » autour du percutant I AM NOT YOUR NEGRO de Raoul Peck. Le 19 mai, nous accueillerons les Bascos pour une soirée militante et joyeuse contre l’homophobie avec LES INITIES et PRISCILLA, FOLLE DU DESERT; le 26 mai ce sera une « nuit » David Lynch à l’occasion de la ressortie de deux de ces opus majeurs, MULHOLLAND DRIVE et TWIN PEAKS, le film (juste avant la diffusion de la saison 3 de la série culte) et le 9 juin, un mois après le résultat des élections, nous fêterons la mobilisation citoyenne et l’émergence du mouvement Alternatiba autour de l’avant-première du film IRRINTZINA, LE CRI DE LA GENERATION CLIMAT avec un concert du groupe Loca Tangata.

L’événement de ce programme, c’est aussi la venue de Cédric Klapsich, réalisateur bien connu et passionné auteur de nombreux films à succès. Au passage, ce fut aussi le président du jury de la salle innovante qui, rappelez-vous, a décerné son prix à l’Atalante pour son rôle en matière d’animation et de distribution du cinéma basque. Il nous avait promis de faire un tour à Bayonne dès que l’occasion se présenterait et sera donc là pour l’avant-première de son dernier film CE QUI NOUS LIE, le 2 juin prochain. Il reviendra le samedi autour d’une carte blanche, lors de laquelle il évoquera notamment son engagement cinéphile à travers la Cinetek, cinémathèque idéale des réalisateurs en ligne. Pour ce week-end un peu spécial, on vous propose, en hommage à l’un de ses titres-phares qui a beaucoup fait pour les échanges Erasmus, de partager un pique-nique « auberge espagnole » : on y mangera ce que chacun amène, et même un peu plus !

 

Sylvie