Les Apaches

France – 2013 – 1h22 – Réalisé par Thierry de Peretti avec Aziz el Haddachi, François-Joseph Culioli, Hamza Meziani, Maryne Cayon…

apaches

Corse. Extrême sud. L’été. Pendant que des milliers de touristes envahissent les plages, les campings et les clubs, cinq adolescents de Porto-Vecchio trainent. Un soir, l’un d’eux conduit les quatre autres dans une luxueuse villa inoccupée… La bande y passe clandestinement la nuit. Avant de partir, ils volent quelques objets sans valeur et deux fusils de collection. Quand la propriétaire de la maison débarque de Paris, elle se plaint du cambriolage à un petit caïd local de sa connaissance…

On connaît l’image de la Corse sauvage et ensoleillée, « île de beauté » paradis des touristes et des villas de luxe ultra-sécurisées surplombant la mer d’un bleu azur. On connaît moins l’envers du décor, celui que nous révèle ce film dérangeant et sec comme un coup de trique :  celui d’une Corse moins exotique avec ses jeunes désœuvrés, son chômage endémique, son absence d’horizon, son racisme à deux vitesses. Thierry de Peretti s’est inspiré d’un fait-divers survenu dans sa région natale, Porto-Vecchio, pour mettre en scène cette histoire d’indiens indigènes – les « apaches » désignant aussi les mauvais garçons du siècle dernier – pour la plupart d’origine arabe, dérapant insidieusement en un règlement de comptes sanglant. Sans chercher à donner d’explication ultime, le film dresse le portrait sans fard d’une Corse dure, violente, complexe où se heurtent le luxe et la misère, les codes d’honneur et le traditionalisme de façade…