LES HUIT SALOPARDS

 

Les8salopardsEtats-Unis – 2015 – 2h47 en VO – Réalisé par Quentin Tarantino avec Samuel L. Jackson, Kurt Russel, Jennifer Jason Leigh, Tim Roth, Bruce Dern, Michael Madsen…

Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock.

Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons.

Il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l’auberge de Minnie…

Trois ans après DJANGO UNCHAINED, Tarantino revient avec un nouveau western, que ses fans attendent avec impatience. Son huit-long métrage, traduit de l’américain par LES HUIT SALOPARDS en hommage à un cinéma de genre qu’affectionne particulièrement ce réalisateur survolté, s’annonce aussi mal élevé et sauvage que les précédents.

Le secret étant bien gardé, nous n’avons pas vu le voir, mais on peut s’attendre comme d’habitude à une bande originale de choix, avec une partition du grand Ennio Morricone agrémentée de morceaux des White Stripes et de Roy Orbison. Tarantino dit s’être inspiré pas mal des séries western des années 60, avec ses personnages ambigus au passé trouble : « Une bande de hors-la-loi piégés dans une pièce, avec une tempête de neige à l’extérieur, leur donner des flingues et voir ce qu’il se passe ensuite… ».

On a hâte de voir aussi…