Les Salauds

France – 2013 – 1h40 – Réalisé par Claire Denis avec Vincent Lindon, Chiara Mastroianni, Julie Bataille, Lola Creton, Michel Subor, Alex Descas…

salauds

Commandant, à bord d’un supertanker, Marco Silvestri doit rentrer d’urgence à Paris, abandonner le navire. Sa sœur Sandra est aux abois… son mari suicidé, une entreprise en faillite et sa fille unique à la dérive. Sandra désigne le coupable : l’homme d’affaires Edouard Laporte. Marco loue un appartement dans l’immeuble où Laporte a installé sa maitresse et leur fils. Mais Marco n’avait pas prévu les secrets de Sandra, qui brouillent la donne…

Claire Denis a toujours exploré une voie à part dans le cinéma français, opposant aux scénarios convenus et aux situations trop explicites des intrigues teintées de mystère et des ambiances atmosphériques empreintes de sensualité (BEAU TRAVAIL, WHITE MATERIAL). Si la violence du désir a toujours irrigué ses films, elle semble n’avoir jamais été aussi sobre et sombre que dans ce film dérangeant, présenté dans la section Un Certain Regard à Cannes. Avec une enquête lointainement inspirée des SALAUDS DORMENT EN PAIX de Kurosawa, elle signe un film noir épuré et impur dont les personnages sont tous contaminés par l’argent et les pulsions, à la fois victimes et complices. Construit par ellipses et blocs successifs, le film distille son mystère comme un venin. Et brouille nos repères moraux comme nos repères de cinéma…