'/>

L’OMBRE DES FEMMES

l'ombre-des-femmes

France – 2015 – 1h13 – Réalisé par Philippe Garrel avec Clotilde Courau, Stanislas Merhar, Léna Paugam, Vimala Pons, Mounir Margoum, Antoinette Moya...

Variation autour du sentiment amoureux, des couples qui naissent et meurent, et la circulation du désir…

Les plus beaux films de Philippe Garrel sont souvent ceux qui reposent sur un postulat simple : un homme, deux femmes, et une infinie possibilité de variations autour du désir, de la jalousie, de l’amour qui se meurt et qui renaît. On ne sera donc pas étonné de voir Philippe Garrel filmer les amours désaccordés. Depuis MARIE POUR MEMOIRE en 1967, il n’a cessé de le faire. Tourments affectifs et perte des idéaux révolutionnaires jalonnent la filmographie de ce cinéaste de l’intime comme des leitmotivs dont les films sont une variation permanente.

L’OMBRE DES FEMMES en est une version gracieuse et inspirée. Garrel s’y montre moins grave et moins lyrique qu’à l’accoutumée et filme le couple en crise de Pierre et Manon avec une frontalité réjouissante. Entre infidélités et passion irréductible, les sentiments les plus complexes y sont exposés avec une clarté et une lucidité étonnante. Dans la compréhension des choses de l’amour, Garrel atteint une justesse qui confère au récit une véritable existence. Magnifié par la photographie de Renato Berta, le film marque aussi le retour de Clotilde Courau, qui surprend par son interprétation fiévreuse et intense.

L’OMBRE DES FEMMES sera présenté en ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes …

> à L’Autre Cinéma jusqu’au 16 juin