L’ORANAIS

 

LoranaisFrance, Algérie – 2014 – 2h08 – Réalisé par Lyes Salem avec Lyes Salem…

Durant les premières années euphoriques qui suivent l’indépendance, deux amis, Djaffar et Hamid, sont promis à un bel avenir dans une Algérie libre jusqu’au jour où la trahison les sépare…

Réalisateur franco-algérien, Lyes Salem signe avec L’ORANAIS une fresque à la fois historique et personnelle sur l’histoire de son pays et les trente ans qui ont suivi l’accession à l’indépendance de l’Algérie. Le regard sincère qu’il porte sur cette histoire est sans doute la part la plus émouvante du film, qui n’occulte ni la part mythificationvoire de falsification propres à la construction d’une mémoire collective, ni la trahison des idéaux de la révolution par des élites corrompues.
Lyes Salem, qui interprète lui-même le personnage de Djaffar, manie avec talent l’humour et la farce, qui faisait tout le sel de son film précédent film MASCARADES, en pointant en particulier les circonstances hasardeuses qui ont présidé à la fabrication de héros comme la désorganisation consécutive au départ des colons. En s’attachant à l’histoire d’une bande d’amis dont les destins vont être bouleversés par l’accession à la liberté, L’ORANAIS donne une vision très intime et mélancolique de ces événements.
Malgré quelques faiblesses dans le récit, c’est ce m
élange de critique et d’amour pour son pays
, qui séduit au final dans cette fresque qui manifeste le désir de renouer le dialogue autour d’une histoire encore à vif …

> à l’Autre Cinéma à partir du 19 novembre