LUCKY STRIKE

Corée du sud | 2020 | 1h48 | Réalisé par Kim Yong-hoon avec Jeon Do-yeon, Jung Woo-sung, Bae Seong-woo

Un corps retrouvé sur une plage, un employé de sauna, un douanier peu scrupuleux, un prêteur sur gage et une hôtesse de bar qui n’auraient jamais dû se croiser. Mais le sort en a décidé autrement en plaçant sur leur route un sac rempli de billets, qui bouleversera leur destin. Arnaques, trahisons et meurtres : tous les coups sont permis pour qui rêve de nouveaux départs…

Après le monument PARASITE, voici un petit polar bien ficelé qui nous arrive tout droit de Corée. La réussite de LUCKY STRIKE, premier long-métrage de l’acteur Yong-hoon Kim, repose sur un savant mélange entre film noir et comédie grinçante, qui puise son inspiration à la fois du côté du maître Bong Joon-ho et des frères Coen. Ce qui frappe aussi d’emblée, c’est la maîtrise d’une mise en scène qui joue habilement des effets de construction et des couleurs, chaque nuance étant adaptée à la tonalité d’un personnage. Et s’il faut s’accrocher un peu les premières minutes, on se laisse vite emporter par le plaisir d’une narration aussi habile que désinvolte, pleine de chausse-trappes et de retournements absurdes. La friandise de l’été.

Interdit aux moins de 12 ans.