MADEMOISELLE

MADEMOISELLE_120.inddCorée du Sud – 2016 – 2h25 en VO – Réalisé par Park Chan-wook avec Kim Minh-hee, Kim Tae-ri, Ha Jung-woo, Cho Jin-woong, Kim Hae-sook, Sori Moon…

Corée. Années 30, pendant la colonisation japonaise. Une jeune femme, Sookee, est engagée comme servante d’une riche japonaise, Hideko, vivant recluse dans un immense manoir sous la coupe d’un oncle tyrannique.

Mais Sookee a un secret. Avec l’aide d’un escroc se faisant passer pour un comte japonais, ils ont d’autres plans pour Hideko…

Célébré pour sa célèbre trilogie de la vengeance et pour le viscéral OLD BOY, le Coréen Park Chan-wook est revenu cette année dans la compétition cannoise avec un film en costumes inspiré d’un roman anglais de Sarah Waters, DU BOUT DES DOIGTS, transposé dans la Corée des années 30 sous occupation japonaise.

Dans ce thriller érotique construit à la RASHÔMON (une histoire, trois points de vue),  le cinéaste se livre à un élégant jeu de dupes aussi sadique que saphique où des manipulateurs manipulent des manipulés plus manipulateurs qu’eux. MADEMOISELLE met en jeu tous les moyens magiques qu’offre le cinéma pour raconter une histoire romanesque, extravagante et spectaculaire, un zeste trop alambiquée, mais magnifiquement éclairée et mise en scène.

Plane en plus une sensualité trouble qui ajoute au charme de ce thriller efficace, intelligent et délicieusement pervers, porté par un trio infernal de faux héritier escroc, de riche héritière et de fausse domestique…

> du 1er au 22 novembre à l’Autre Cinéma



NUIT COREENNE

Jeudi 10 novembre à partir de 18h à l’Atalante

Soiree-coreenne

18h : The Strangers

20h30 : Apéritif coréen et set musical

21h : Mademoiselle

23h30 : Pause sucrée.

0h00 : Dernier train pour Busan


18h : The Strangers

the-strangersCorée du Sud – 2016 – 2h36 en VO – Réalisé par Na Hong-jin avec Kwak Do-Won, Hwang Jeong-min…

La vie d’un village coréen est bouleversée par une série de meurtres, aussi sauvages qu’inexpliqués, qui frappe au hasard la petite communauté rurale. Pour Jong-gu aussi, un policier dont la famille est directement menacée, il est de plus en plus évident que ces crimes ont un fondement surnaturel…

Par le réalisateur de THE CHASER et THE MURDERER…

20h30 : Apéritif coréen et set musical

21h : Mademoiselle

MADEMOISELLE_120.indd

 

 

 

 

 

 

 

23h30 : Pause sucrée

0h00 : Dernier train pour Busan

DERNIER TRAIN AFFICHE

Corée du Sud – 2016 – 1h58 en VO – Réalisé par Yeon Sang-Ho avec Gong Yoo, Kim Soo-ahn, Jeong Yu-mi, Ma Dong-seok…

Un virus inconnu se répand en Corée du Sud, l’état d’urgence est décrété. Les passagers du train KTX se livrent à une lutte sans merci afin de survivre jusqu’à Busan, l’unique ville où ils seront en sécurité…

Un film horrifique et jubilatoire qui file à un train d’enfer pour finir la nuit en beauté !

> Tarif nuit (3 films) : 9€ réduit / 12€ plein tarif

Avis moyen (/5)

Commentaires

3 réponses à MADEMOISELLE

  1. simon dit :

    MADEMOISELLE, par Laura Petit (Passeure lycéenne cinéphile au lycée Cassin)

    Une histoire d’amour entre deux femmes, dans une société réservée aux hommes…

    L’histoire se déroule en Corée, dans les années 30, lors de la colonisation japonaise.

    Sookee, une jeune fille coréenne, est engagée comme servante auprès d’une riche japonaise, Hideko. Celle-ci vit recluse dans une immense demeure.

    Sookee, qui n’est en réalité qu’une « vulgaire voleuse » va imaginer un plan avec l’aide d’un faux comte, pour récupérer les richesses d’Hideko. Chacun joue son rôle à la perfection, et pourtant, tout ne va pas se passer comme prévu…

    Ce film s’inspire d’un roman anglais, mais le réalisateur a décidé de changer l’époque (de 1862, nous passons aux années 30) et le pays (La Corée à la place de l’Angleterre).

    Seul le scénario reste le même, mais cela n’enlève rien à l’originalité de l’histoire, bien au contraire. Les décors, habits et objets des personnages essaient de reproduire fidèlement ceux portés dans les années 30.

    Les personnages sont complexes, parfois déchirés par plusieurs sentiments comme l’amour passionnel, la souffrance, la torture, la folie, la peur, et la mort. Ce drame est très bien rythmé par un thriller, rempli de rebondissements et du suspense et par l’ensemble des règles de vie qu’il y a dans une maison coréenne.

    Le plus grand défi du film est de voir l’évolution d’un amour entre deux femmes qui sont diamétralement opposées, l’une étant pauvre et servante et l’autre riche et Comtesse. On comprend que leur relation n’aurait pas été possible sans le contexte de la société, qui les a ainsi rapprochées.

    En effet l’inégalité hommes/femmes, dictée par les hommes eux-mêmes, rend les relations entre les deux sexes compliquées. Les hommes ne voient dans les femmes, que des objets sexuels, et qui ne servent qu’à assouvir leurs moindres désirs. Ils veulent garder cette emprise sur elles, car c’est toujours à leur avantage.

    L’amour de deux femmes défit donc tous les critères du film, car elles s’aiment vraiment, n’ont pas besoin des hommes pour assouvir leurs désirs sexuels, et sont libres.

    La qualité de l’image et les gros plans sont grandioses, avec une impression parfois de 360 avec la caméra. Cette restitution fidèle est due à l’objectif anamorphique combiné à un objectif ancien, donnant ainsi un style unique à cette ambiance déjà particulière.

    Un très bon film, sur des sujets encore tabous et d’actualité.

    MADEMOISELLE un film coréen de Park Chan-Woo (2h25) VOSTF (coréen, japonais)

    Comédie dramatique – romance – thriller. Sortie le 1 novembre 2016
    Grand Prix, Prix du jury et Prix de la mise en scène au Festival de Cannes 2016

    5
  2. NathB dit :

    Un très bel exercice de style, une esthétique superbe, un scénario retors. Mais aucune émotion, aucune identification à aucun des personnages. Un très bel exercice de style.

    3
  3. zara dit :

    grand film, un régal pour les yeux et les neurones car et qu’il vaut mieux rester bien éveillé pour suivre cette construction de jeu de dupes . Jouissif même

    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *