Philomena

Angleterre – 2013 – 1h38 Réalisé par Stephen Frears avec Judie Dench et Steve Coogan…

philomena Irlande, 1952. Philomena Lee, encore adolescente, tombe enceinte. Rejetée par sa famille, elle est envoyée au couvent de Roscrea. En compensation des soins prodigués par les religieuses avant et pendant la naissance, elle travaille à la blanchisserie, et n’est autorisée à voir son fils, Anthony, qu’une heure par jour. À l’âge de trois ans, il lui est arraché pour être adopté par des Américains. Pendant des années, Philomena essaiera de le retrouver. Quand, cinquante ans plus tard, elle rencontre Martin Sixmith, journaliste désabusé, elle lui raconte son histoire, et ce dernier la persuade de l’accompagner aux États-Unis à la recherche d’Anthony. 

Steve Coogan est à l’origine de ce film. C’est lui qui a été interpellé par le sujet puis il a acheté les droits du livre de Martin Sixsmith qui raconte l’histoire de la véritable Philomena Lee. Habitué aux rôles comiques, il prend pourtant le pari d’interpréter lui-même le rôle du journaliste. Il est également coproducteur du film. Stephen Frears et lui n’avaient jamais collaboré auparavant, c’est en revanche la deuxième fois que le réalisateur dirige Judie Dench après MRS HENDERSON PRÉSENTE en 2006. Entre drame et comédie satirique, le film manie magnifiquement le mélange des genres pour raconter cette histoire édifiante. Les dialogues sont un régal. Les comédiens livrent une prestation de haut-vol à la hauteur de cette histoire et de la mise en scène parfaitement maîtrisée de Stephen Frears.

L’Autre Cinéma > du 26 février au 2 mars