QUE VIVA EISENSTEIN!

que-viva-eisensteinPays-Bas, Mexique – 2014 – 1h50 en VO  – Réalisé par Peter Greenaway avec Elmer Bäck, Luis Alberti, Maya Zapata, Rasmus Slätis, Jakob Örhman, Lisa Owon, Stelio Savante…

En 1931, fraîchement éconduit par Hollywood et sommé de rentrer en URSS, le cinéaste Sergueï Eisenstein se rend à Guanajuato, au Mexique, pour y tourner son nouveau film, QUE VIVA MEXICO ! Chaperonné par son guide Palomino Cañedo, il se brûle au contact d’Éros et de Thanatos. Son génie créatif s’en trouve exacerbé et son intimité fortement troublée. Confronté aux désirs et aux peurs inhérentes à l’amour, au sexe et à la mort, Eisenstein vit à Guanajuato dix jours passionnés qui vont contribuer à façonner le reste de sa carrière…

Cinéaste esthète, Peter Greenaway a souvent filmé des artistes, réels ou non, et leurs pulsions, que celles-ci soient artistiques ou sexuelles. Avec Eisenstein, il s’attache pour la première fois à un réalisateur, mais surtout un cinéaste qui, comme lui, a fait preuve d’une passion folle pour l’image et le montage. Au-delà de l’intérêt historique du film, c’est évidemment la mise en scène foisonnante de Peter Greenaway qui vaut le détour. Greenaway, traduit ici en images fortes l’ambiance aussi chaude que morbide du Mexique, en même temps que les jeux érotiques du cinéaste russe et de son guide. Par un jeu virtuose de superpositions, de divisions de l’écran, Greenaway mélange à plusieurs reprises le récit du voyage au Mexique aux images mêmes des films d’Eisenstein. C’est assez étourdissant, de même que l’interprétation d’Elmer Bäck, acteur finlandais inconnu dans nos contrées, qui transmet toute son énergie à ce film hors normes …

> à l’Autre Cinéma du 08 au 27 juillet