Retro Chaplin

Du 11 septembre au 8 octobre

4 grands classiques de Charlie Chaplin à découvrir, dans des versions restaurées, à partir de 5ans.
Immanquables !!

Il n’y a pas besoin de trouver un bon prétexte pour programmer les films de Chaplin, tous devenus des classiques depuis longtemps et qui ne se démodent pas, provoquant toujours le rire et l’émotion, génération après génération. C’est tout de même pour le 130ème anniversaire de ce génie du cinéma que ses films ressortent dans de magnifiques copies restaurées. Alors ne boudons pas notre plaisir pour voir et revoir les tribulations du plus célèbre des vagabonds!

 

 

LE KID

E-U | 1921 (version restaurée) | 52 min

Une jeune femme abandonne son enfant. Charlot le vagabond le recueille. Mais les services sociaux s’en mêlent…

Si LE KID a une place singulière dans la filmographie de Charlie Chaplin et dans le cœur de ses spectateurs, c’est sans doute qu’il est irrésistible de voir que Charlot a trouvé un compagnon à sa hauteur pour nous faire rire et nous émouvoir, et que ce compagnon est un gamin de 4 ans!

« En tant que cinéaste, ce film me touche particulièrement. Je vois désormais à quel point il m’a influencé, parce qu’il y a dans le cinéma de Chaplin comme dans le mien une logique de vie, et non une logique de cinéma. » Abbas Kiarostami

 

LA RUEE VERS L’OR

E-U | 1925 (version de 1942 restaurée) | 1h12

1898,  Nord-Ouest  du  Canada.  Alors  que  des  milliers  d’aventuriers  arpentent le Klondike en quête du métal précieux, Charlot est surpris par une tempête de neige. Il trouve refuge dans une cabane isolée et fait la rencontre de Big Jim McKay et du terrible Black Larsen…

Charlot a beau être un héros de la ville, il lui arrive de partir à l’aventure dans la nature sauvage et hostile! En l’occurrence ici le grand nord canadien. Ne serait-ce que pour la danse des petits pains et la soupe de chaussure, il est indispensable de voir ce film et de le faire découvrir aux enfants!!

 

 

 

LE CIRQUE

E-U | 1928 (version restaurée) | 1h09

En fuyant la police, un vagabond se retrouve sur la piste d’un cirque. Ses étourderies provoquent l’hilarité du public et incitent le directeur de l’établissement à l’embaucher comme clown…

Le cirque, c’est comme le train, on ne sait pas trop pourquoi mais c’est toujours très cinégénique. Pour le roi des burlesques qu’est Charlie Chaplin, c’est évidemment une influence importante. Du génie du cinéma muet au mime et au clown, il n’y avait qu’un petit pas à franchir. Et Chaplin le franchit en sautant des deux pieds au milieu de la piste, en mettant immanquablement le bazar comme partout où il passe. C’est toujours pour notre plus grande joie!

 

 

LES LUMIERES DE LA VILLE

E-U | 1931 (version restaurée) | 1h27 

Un vagabond s’éprend d’une belle et jeune vendeuse de fleurs aveugle qui vit avec sa mère, couverte de dettes. Suite à un quiproquo, la fleuriste s’imagine le misérable, qui vient de lui acheter une fleur, en milliardaire…

On ne va pas chipoter, LES LUMIERES DE LA VILLE est un des plus beaux films du monde. Notamment parce que c’est sans doute le plus beau scénario qu’a écrit Chaplin. Parce que c’est celui qui offre la plus grande palette d’émotions. Et parce que c’est aussi un de ses films qui, sous couvert de comique, est une critique géniale des discriminations sociales et de l’hypocrisie de la haute société américaine.