RODIN

France – 2017 – 1h59 – Réalisé par Jacques Doillon avec Vincent Lindon, Izïa Higelin, Séverine Caneele, Bernard Verley, Anders Danielsen Lie…

À Paris, en 1880, Auguste Rodin reçoit enfin à 40 ans sa première commande de l’Etat : ce sera La Porte de L’Enfer composée de figurines dont certaines feront sa gloire comme Le Baiser et Le Penseur. Il partage sa vie avec Rose, sa compagne de toujours, lorsqu’il rencontre la jeune Camille Claudel, son élève la plus douée qui devient vite son assistante, puis sa maîtresse. Dix ans de passion, mais également dix ans d’admiration commune et de complicité. Après leur rupture, Rodin poursuit son travail avec acharnement. Il fait face au refus et à l’enthousiasme que la sensualité de sa sculpture provoque et signe avec son Balzac, rejeté de son vivant, le point de départ incontesté de la sculpture moderne…

Nous n’avons évidemment pas vu le film, qui figurera en Sélection Officielle du Festival de Cannes. Mais des rumeurs nous parviennent qui laissent présager le meilleur, pour un sujet de taille : Rodin, personnage ogresque dont Vincent Lindon s’est emparé avec le même appétit et le même engagement que pour son personnage de LA LOI DU MARCHE, qui lui avait valu un prix d’interprétation en 2015. Izia Higelin succède quant à elle à Isabelle Adjani et à Juliette Binoche dans e rôle de Camille Claudel. Le film a été tourné dans les lieux mêmes où vécut Rodin : sa maison de Meudon…


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *