SI BEALE STREET POUVAIT PARLER

Etats-Unis – 2018 – 1h59 en VO –  Réalisé par Barry Jenkins avec Stephan James, Kiki Layne, Teyonah Parris, Regina King, Colman Domingo… 

Harlem, dans les années 70. Tish et Fonny s’aiment depuis toujours et envisagent de se marier. Alors qu’ils s’apprêtent à avoir un enfant, le jeune homme, victime d’une erreur judiciaire, est arrêté et incarcéré. Avec l’aide de sa famille, Tish s’engage dans un combat acharné pour prouver l’innocence de Fonny et le faire libérer…

SI BEALE STREET POUVAIT PARLER est d’abord un roman écrit en 1974 par James Baldwin, magnifique écrivain redécouvert grâce au non moins magnifique documentaire de Raoul Peck, I am not your negro. À travers l’histoire d’amour de Tish et Fonny, Baldwin y décrivait le New York du début des années 70 et les difficultés rencontrées alors par la communauté Noire. Barry Jenkins, réalisateur de l’oscarisé MOONLIGHT, s’empare de ce récit et de ces personnages avec une grande fidélité tout en y ajoutant un lyrisme profondément cinématographique. Porté par l’intensité de l’ensemble des comédien-ne-s et par une reconstitution toute en finesse, son film est un puissant hommage à une ville, à une époque et surtout à l’écrivain qui a su en faire le contexte d’une histoire intime et universelle. Par les mots de James Baldwin et les images de Barry Jenkins, BEALE STREET parvient à nous parler : ce qu’elle nous conte est aussi engagé et actuel qu’absolument bouleversant. » (Merci à l’American Cosmograph !).


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.