Des Abeilles et des Hommes

Suisse – 2012 – 1h31 en VO – Réalisé par Markus Imhoof

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d’une violence et d’une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario: par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir. Depuis des années, les abeilles meurent un peu partout dans le monde à cause de l’usage intensif de pesticides, de l’agriculture industrielle. Il y a soixante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l’homme : « Si l’abeille disparaissait du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre »…

Ce documentaire suisse de Markus Imhoof propose un tour du monde des abeilles afin de comprendre pourquoi et comment, depuis 2007, ces sentinelles de l’environnement disparaissent, parfois mystérieusement. Et si les causes sont multiples – élevage poussé à l’extrême, abus d’OGM, voyages, virus, médicaments employés pour combattre les parasites, pesticides – tout laisse à penser que l’homme porte une large responsabilité dans cette disparition accélérée. Filmé de manière spectaculaire et porté par la voix du comédien Charles Berling, ce documentaire passionnant laisse cependant surgir de l’espoir avec l’apiculture en Australie où les abeilles sont actuellement encore protégées et ici même, en France, où les apiculteurs ne cessent de se mobiliser pour défendre un métier aussi beau que précieux…

L’Autre Cinéma > du 20 février au 12 mars