Syngue Sabour, Pierre de Patience

France, Afghanistan – 2012 – 1h42 en VO – Réalisé par Atiq Rahimi avec Golshifteh Farahani, Hamidreza Javdan, Hassina Burgan…

Au pied des montagnes de Kaboul, un héros de guerre gît dans le coma; sa jeune femme à son chevet prie pour le ramener à la vie. Contre toute attente, elle se révèle, prend conscience de son corps, libère sa parole pour confier à son mari ses souvenirs, ses désirs les plus intimes… Jusqu’à ses secrets inavouables. L’homme gisant devient alors, malgré lui, sa «syngué sabour», sa pierre de patience – cette pierre magique que l’on pose devant soi pour lui souffler tous ses secrets, ses malheurs, ses souffrances… Jusqu’à ce qu’elle éclate !

Comme pour TERRE ET CENDRES, son précédent film, Atiq Rahimi porte son propre roman à l’écran, récompensé par le prix Goncourt en 2008. La force de ce film est de donner à entendre – et à voir – la parole et toute sa puissance libératrice, dans un pays où l’expression des femmes est muselée par le pouvoir des hommes. Atiq Rahimi a trouvé une actrice d’exception en la personne de Golshifteh Farahani, qui fut l’héroïne d’ À PROPOS D’ELLY d’Asghar Farhadi. Elle porte littéralement le film et donne magnifiquement corps à ce récit tragique…

L’Atalante > du 20 février au 5 mars
L’Autre Cinéma > du 6 au 19 mars