TERMINAL SUD

France, Algérie | 2019 | 1h37 | Réalisé par Rabah Ameur-Zaïmèche avec Ramzy Bedia, Amel Brahim-Djelloul, Slimane Dazi… 

Dans un pays plongé dans un climat d’insécurité et de conflit armé, un médecin tente malgré tout d’accomplir son devoir au sein d’un centre hospitalier, jusqu’au jour où son destin bascule… 

C’est un territoire indécis, proche de la Méditerranée, où l’on parle le français et l’arabe. Cela pourrait être hier ou demain, mais nul besoin d’en préciser les contours : si le contexte ressemble étrangement à ces années noires de la terreur Algérie, les faits pourraient se dérouler dans un temps plus proche, à un autre endroit, avec d’autres enjeux. Rabah Ameur-Zaïmèche, réalisateur passionnant à l’indépendance farouche, joue ainsi sur notre imaginaire collectif, pour décrire l’inquiétude d’une époque où l’humanité bascule peu à peu dans un état de violence permanente. Dans le rôle principal du médecin, Ramzy Bedia, à contre-courant de ses prestations dans des comédies très populaires, livre une performance impressionnante. Un film troublant sur la folie et l’impuissance des hommes, que viennent réhausser le clair-obscur et la très belle photographie d’Irina Lubchtantsky… 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.