The Land of Hope

Japon – 2012 – 2h13 en VO – Réalisé par Sono Sion avec Isao Natsuyagi, Jum Murakami, Megumi Kagurazaka, Yusuke Iseya…

LAND-OF-HOPE

 

Un tremblement de terre frappe le Japon, entraînant l’explosion d’une centrale nucléaire. Dans un village proche de la catastrophe, les autorités tracent un périmètre de sécurité avec une bande jaune qui coupe en deux la localité. Une sorte de ligne de démarcation absurde, entre danger bien réel et sécurité toute théorique. Au sein de la famille Ono, les parents, âgés, choisissent de rester. Leur fils et son épouse acceptent d’être évacués pour fuir la radioactivité…

Directement inspiré de la catastrophe de Fukushima, THE LAND OF HOPE revient sur ce drame en choisissant de partir de l’intime pour atteindre à l’universel. Sono Sion ne cherche pas à raconter et encore moins à reconstituer les événements qui ont suivi le tsunami du 11 Mars 2011 mais situe son action dans un futur très proche, alors que le souvenir et les séquelles de Fukushima sont encore vivaces. Le réalisateur nous montre la catastrophe dans ses conséquences insidieuses sur le destin des protagonistes : un vieux couple qui pousse son fils à l’exil pour protéger l’enfant à naître, un autre qui connaîtra le sort des réfugiés et une femme cherchant désespérément le nom de ses parents disparus sur la liste des victimes. D’une belle retenue dans l’expression des émotions, le film sait aussi déployer un lyrisme et un espoir dans ce pays du soleil levant pour une renaissance civique sans le nucléaire…

 

L’Autre Cinéma > du 24 avril au 14 mai