THE SQUARE

Suède – 2017 – 2h20 en VO – Réalisé par Ruben Östlund avec Claes Bang, Elisabeth Mos

Palme d’Or – Festival de Cannes 2017

Christian est un père divorcé qui aime consacrer du temps à ses deux enfants. Conservateur apprécié d’un musée d’art contemporain, il fait aussi partie de ces gens qui roulent en voiture électrique et soutiennent les grandes causes humanitaires. Il prépare sa prochaine exposition, intitulée « The Square », autour d’une installation incitant les visiteurs à l’altruisme et leur rappelant leur devoir à l’égard de leurs prochains. Mais il est parfois difficile de vivre en accord avec ses valeurs…

Dans la lignée de SNOW THERAPY, comédie sarcastique qui nous a fait découvrir en 2014 le réalisateur suédois Ruben Östlund, THE SQUARE est une fable contemporaine grinçante, une satire sociale et culturelle d’une férocité qui fait mouche. Si le film démarre sur le ton d’une comédie légère, l’ambiance se fait rapidement plus oppressante et l’humour de plus en plus noir au fil d’une narration semée de digressions insolites et de fausses pistes, dans une sorte de dissection raffinée de notre époque moderne. Etirant délibérément les scènes pour mieux créer le malaise, Ruben Östlund égratigne au passage un peu tout le monde : les castes intellectuelles, confites dans l’égoïsme et l’entre-soi, la vulgarité des entreprises de communication et l’individualisme forcené de nos sociétés riches et malheureuses. L’humour et l’abattage des acteurs, Claes Bang en tête, vient heureusement soulager cette tension permanente, qui suscitera sans doute des réactions partagées autour de cette Palme d’Or décidément peu consensuelle…

Sortie le 18 octobre.


Avis moyen (/5)

Commentaires

Une réponse à THE SQUARE

  1. zara dit :

    2h30 à se demander jusqu’où ira le réal…
    bien foutu, scènes brillantes à la façon de Rostand examinant les grenouilles, « et si je lui arrache la patte comment réagit elle? »
    le spectateur se retrouve poussé dans ses retranchements . A lui de décider si ce film est une oeuvre d’art …comme dans le film .
    dispute d’anthologie autour du préservatif

    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *