Tonnerre

France – 2013 – 1h40 – Réalisé par Guillaume Brac avec Vincent Macaigne, Solène Rigot, Bernard Ménez…

tonnerre

Maxime revient à Tonnerre chez son père. Il fait une pause dans sa car- rière de rocker loin de Paris. Mélodie est pigiste à L’Yonne républicaine, elle profite de sa présence dans la ville pour l’interviewer. Le charme maladroit de Maxime et la sensualité simple de Mélodie opèrent. Ils se plaisent, se revoient et entament une liaison. Mais Mélodie est incertaine, elle ne s’est pas totalement libérée de l’emprise de son ancien petit ami Ivan, footballeur à Auxerre. Alors qu’ils doivent se retrouver, l’absence brutale et inexpliquée de Mélodie va rendre Maxime fou de rage et de désespoir. 

Nous avions découverts conjointement en 2012 Guillaume Brac et Vincent Macaigne dans les deux courts-métrages LE NAUFRAGÉ et UN MONDE SANS FEMMES réunis pour leur sortie en salle. Proches dans la vie, ils poursuivent leur collaboration professionnelle avec un premier long-métrage tourné à Tonnerre, ville familière au réalisateur, qui donne son nom au film. Titre évidemment à double entrée, il s’agit de raconter le coup de foudre de Maxime et Mélodie et d’examiner les conséquences désastreuses que peut provoquer une passion amoureuse frustrée. L’influence des films de Jacques Rozier est convoquée par le choix de Bernard Ménez pour interpréter le flegmatique père de Maxime. Celle de Maurice Pialat transpire clairement dans le mélange de fragilité et de violence qui caractérise ce dernier.

L’Atalante > à partir du 29 janvier