TRUMAN

TrumanEspagne – 2015 – 1h46 en VO – Réalisé par Cesc Gay avec Ricardo Darín, Javier Cámara, Dolores Fonzi

Julián et Tomás sont amis depuis l’enfance. Mais aujourd’hui, l’Atlantique les sépare: le premier s’est construit une carrière d’acteur à Madrid, tandis que le second enseigne les mathématiques dans une université canadienne.

Quand Tomás frappe à la porte de Julián au bout de nombreuses années, cela ne relève donc pas du hasard. En effet, il a appris que son ami n’était pas au meilleur de sa forme.

Ils vont alors passer ensemble quelques jours inoubliables, à se remémorer leurs souvenirs communs, à rire, mais aussi à pleurer – car leurs retrouvailles sont également synonymes d’adieux…

Truman, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ne désigne pas l’un des deux personnages de ce film, c’est le nom d’un chien. S’il n’est pas le centre de l’histoire, il n’en est pas moins un enjeu et surtout un des éléments tendres et comiques qui la parsèment de respirations.

Sur un thème profond – et forcément triste -, le réalisateur catalan Cesc Gay signe en effet un film à la fois pudique, drôle et émouvant, qui repose avant tout sur une belle alchimie entre les deux acteurs principaux réunis pour la première fois à l’écran : le charismatique Ricardo Darín et le discret Javier Cámara, connu pour ses rôles chez Almodóvar (PARLE AVEC ELLE, LA MALA EDUCACION).

La justesse de l’interprétation, servie par de fines réparties, contribue à la réussite de cette ode sincère à l’amitié et à la vie, grande lauréate des Goyas espagnols après LA ISLA MINIMA l’année dernière…