Un Château en Italie

un-chateau-en-italie
France – 2013 – 1h44 Réalisé par et avec Valérie Bruni-Tedeschi, Louis Garrel, Filippo Timi, Marisa Borini
Louise est une actrice retirée des écrans et une femme en proie au doute. Elle rencontre Nathan, bien plus jeune qu’elle et acteur désabusé lui aussi. Il la séduit par son audace. Malgré leur différence d’âge, ils ont beaucoup de choses en commun. Louise est proche de sa mère, ancienne pianiste concertiste, veuve d’un grand industriel italien, et de son frère Ludovic, dandy superbe, malade du sida. Ils doivent pallier à des problèmes d’argent qui menacent leur patrimoine. Serge est un ancien ami qui rappelle à chacun la peur du vide, du déclassement et de la solitude.

UN CHÂTEAU EN ITALIE est un film riche, complexe, assez passionnant en définitive. Grandeur et décadence de la famille Rossi-Levi, élégance et frivolité des personnages, tragi-comique des situations, l’histoire file droit et le récit sonne juste malgré ses méandres et ses tonalités fort contrastées. On doit cette unité de style et cette fluidité à la qualité d’un scénario élaboré à trois plumes expertes et à la rigueur de la mise en scène. Comme à son habitude, l’auteure bâtit son édifice à partir de fondations autobiographiques. On trouve ainsi dans les couloirs et les pièces de ce CHATEAU à la splendeur fanée des échos et des correspondances troublantes quant à la réalité et aux histoires personnelles de chacun. Ambigüe, parfois agaçante par certaines facettes, sauvée in extremis par sa fragilité et son humanité, Valeria Bruni-Tedeschi se révèle brillante et d’une rare profondeur émotionnelle.

L’Atalante > du 30 octobre au 5 novembre

L’Autre Cinéma > du 6 au 18 novembre